GDI Services aux immeubles inc. annonce ses résultats financiers pour le premier trimestre terminé le 31 mars 2019

Posted on: mai 09, 2019
  • Produits du premier trimestre de 305,3 millions de dollars, en hausse de 53,7 millions de dollars ou 21,4 % par rapport au premier trimestre de 2018.
  • BAIIA ajusté1 du premier trimestre de 17,9 millions de dollars, en hausse de 6,3 millions de dollars ou 53,8 % par rapport au premier trimestre de 2018, incluant un impact favorable de 1,9 million de dollars lié à l’adoption de IFRS 16. En excluant cet impact, le BAIIA ajusté1 a augmenté de 4,4 millions de dollars ou 37,2 %.
  • Bénéfice net du premier trimestre de 1,5 million de dollars comparativement à 1,4 million de dollars, ou 0,07 $ par action pour chacune des périodes.
  • Trois acquisitions complétées en 2019 jusqu’à maintenant.

LASALLE, QC, le 9 mai 2019 /CNW Telbec/ – GDI Services aux immeubles inc. (« GDI » ou la « Société ») (TSX: GDI) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le premier trimestre terminé le 31 mars 2019.

Pour le premier trimestre de 2019 :  

  • Les produits du premier trimestre de 2019 se sont établis à 305,3 millions de dollars, en hausse de 53,7 millions, ou 21,4 %, par rapport au premier trimestre de 2018. La croissance interne pour le premier trimestre de 2019 a été de 7,8 %, avec le résiduel de la croissance des produits provenant principalement des acquisitions.
  • Le BAIIA ajusté1 du premier trimestre de 2019 s’est chiffré à 17,9 millions de dollars, en hausse de 6,3 millions de dollars, ou 53,8 %, par rapport au premier trimestre de 2018. Cette augmentation inclut un impact favorable de 1,9 million de dollars lié à l’adoption de IFRS 16. En excluant cet impact, le BAIIA ajusté1 aurait été de 16 millions de dollars, ou 37 % plus élevé qu’au premier trimestre de 2018. Tous les secteurs d’activités ont enregistré une hausse du BAIIA ajusté1 par rapport à l’année précédente, alimentée par la croissance considérable du secteur des Services techniques et du secteur Propreté et services associés aux États‐Unis.
  • Le bénéfice net du premier trimestre de 2019 s’est chiffré à 1,5 million de dollars comparativement à un bénéfice net de 1,4 million de dollars au premier trimestre de 2018, ou 0,07$ par action pour chacune des périodes. La réévaluation de la rémunération à base d’actions réglée en espèces a eu un impact défavorable sur le bénéfice net de 2,1 millions de dollars, après impôts, ou 0,10 $ par action, en raison de l’augmentation du cours de l’action de GDI au premier trimestre de 2019.
  • Tel que précédemment divulgué, GDI a complété une acquisition aux États-Unis au cours du premier trimestre de 2019, dans le secteur Propreté et services associés aux États-Unis. Cette acquisition a contribué positivement à la performance de GDI pour le premier trimestre de 2019. Après la fin du trimestre, GDI a complété deux petites acquisitions dans le secteur Services techniques.
  • Pour le premier trimestre de 2019 et 2018, la performance des secteurs d’activité était la suivante :

 

(en milliers de dollars canadiens)

Propreté et
services associés
au Canada

Propreté et
services associés
aux États-Unis

Services
techniques

Services
complémentaires

Consolidé 

2019

2018

2019

2018

2019

2018

2019

2018

2019

2018

Produits

132 875

132 402

79 022

51 614

80 664

58 581

19 864

14 419

305 314

251 578

Croissance interne

0,4%

5,8%

27,4%

(4,7%)

6,6%

(7,9%)

20,4%

9,1%

7,8%

0,3%

BAIIA ajusté1

9 588

8 735

6 138

2 992

3 136

1 421

1 102

737

17 942

11 664

Marge du BAIIA ajusté1

7,2%

6,6%

7,8%

5,8%

3,9%

2,4%

5,6%

5,1%

5,9%

4,6%

BAIIA ajusté – Avant IFRS 161

9 250

8 735

5 761

2 992

2 427

1 421

894

737

16 007

11 664

Marge du BAIIA ajusté – Avant IFRS 161 

7,0%

6,6%

7,3%

5,8%

3,0%

2,4%

4,5%

5,1%

5,2%

4,6%

 

« Nous avons connu un autre très bon trimestre avec un chiffre d’affaires de 305 millions de dollars, en hausse de 21,4 %, et un BAIIA ajusté1 de 17,9 millions de dollars, en hausse de 53,8 % comparativement au premier trimestre de 2018, et incluant un impact favorable lié à l’adoption de IFRS 16 pour 1,9 million de dollars. L’ensemble de nos secteurs ont bien performé et ont enregistré une augmentation de BAIIA ajusté – Avant IFRS 161 par rapport au premier trimestre de 2018. Notre croissance interne a également été très solide, à 7,8 %. Notre secteur Propreté et services associés au Canada a bien performé au premier trimestre et a enregistré une marge de BAIIA ajusté – Avant IFRS 161 de 7 %, résultat de l’accent mis sur l’optimisation des coûts et l’efficacité opérationnelle. Notre secteur Propreté et services associés aux États-Unis a offert un autre trimestre record et performe extrêmement bien, affichant un BAIIA ajusté – Avant IFRS 161 de 5,8 millions de dollars, représentant une croissance de 92,5 % par rapport à l’an dernier et une marge1 de 7,3 %. Le secteur Services techniques a également enregistré un bon trimestre, en hausse de 37,6 % au niveau des produits, et a connu une forte augmentation du BAIIA ajusté – Avant IFRS 161 et de la marge1 par rapport au premier trimestre de 2018. Nous sommes heureux de la performance du secteur Services techniques, le premier trimestre étant généralement affecté par la saisonnalité liée à la nature des activités puisqu’il y a moins d’appels de réparation et moins de projets de grande envergure démarrés en hiver, ce qui se traduit par des marges plus faibles au premier trimestre dans ce segment. Enfin, nos services complémentaires ont enregistré un bon premier trimestre, ce qui est aligné avec les attentes », a déclaré Claude Bigras, président et chef de la direction de GDI.

« Le 1er avril, nous avons complété deux petites acquisitions dans le secteur Services techniques, ce qui contribuera à renforcer notre position dans le sud-ouest de l’Ontario et dans la région canadienne de l’Atlantique. Nous continuons de bâtir et de solidifier notre plateforme partout au Canada dans ce segment en forte croissance. Les perspectives de GDI pour le reste de 2019 demeurent positives, et nous travaillons à la croissance de nos activités, tant de manière organique que par le biais d’acquisitions, ainsi que sur la gestion de nos coûts. Nos ratios d’effet de levier restent bien à l’intérieur de notre zone de confort et nous sommes bien positionnés pour continuer à exécuter notre plan d’affaires et à tirer parti des opportunités de croissance stratégiques à mesure qu’elles se présentent. », a conclu M. Bigras.

À PROPOS DE GDI
GDI est un chef de file en matière de prestation de services commerciaux aux immeubles qui offre un éventail de services aux propriétaires et aux gestionnaires de divers établissements au Canada et aux États-Unis tels que des immeubles de bureaux, des hôtels, des centres commerciaux, des installations industrielles, des établissements de soins de santé, des centres de distribution, des aéroports et autres infrastructures de transport. Les capacités de GDI en matière de prestation de services commerciaux aux immeubles comprennent des services commerciaux liés à l’hygiène et à la propreté, des services d’installation, d’entretien et de réparation de systèmes mécanique et électrique et de systèmes de chauffage, de ventilation, de climatisation et de réfrigération, de même que d’autres services complémentaires comme des services de restauration de dommages et des services de fabrication et de distribution de produits d’entretien. Les actions à droit de vote subalterne de GDI sont inscrites à la cote de la Bourse de Toronto (TSX : GDI). Des renseignements supplémentaires sur GDI peuvent être obtenus sur son site Web, à l’adresse www.gdi.com.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS
Certains énoncés contenus dans le présent communiqué de presse peuvent constituer de l’information prospective au sens des lois sur les valeurs mobilières. L’information prospective peut concerner les perspectives d’avenir de GDI et traduire ses attentes en ce qui a trait aux événements, aux activités, à la performance financière, à la situation financière ou aux résultats financiers pour les périodes à venir. Dans certains cas, elle peut se reconnaître à l’emploi de termes comme « pourrait », « devrait », « s’attendre à », « prévoir », « anticiper », « croire », « avoir l’intention de », « estimer », « prédire », « potentiel », « possible », « continuer de » ou « envisager », ou à l’emploi d’autres termes ou expressions semblables se rapportant à des questions qui ne sont pas des faits historiques. Plus particulièrement, les énoncés concernant les résultats d’exploitation futurs, la performance économique attendue et les objectifs et stratégies de GDI constituent des énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs, de par leur nature, comportent des risques et incertitudes inhérents et sont fondés sur plusieurs facteurs et hypothèses à la fois générales et spécifiques que GDI considère comme raisonnables à la date à laquelle les énoncés prospectifs sont formulés. Ces facteurs et hypothèses concernent notamment les prévisions en ce qui a trait à la croissance, aux résultats d’exploitation, à la performance, aux perspectives commerciales et aux occasions d’affaires. Bien que la direction considère ces hypothèses comme raisonnables à la lumière de l’information dont elle dispose, celles-ci pourraient se révéler inexactes. Il est impossible pour GDI de prédire avec certitude l’incidence que l’incertitude qui plane actuellement sur la conjoncture économique pourrait avoir sur ses résultats futurs. Par conséquent, les événements et résultats futurs pourraient s’écarter considérablement des prévisions de la direction, et les lecteurs ne devraient pas accorder une trop grande importance à l’information prospective ni la considérer à une autre date que celle à laquelle elle a été formulée. Bien que la direction puisse choisir de le faire, la Société n’est aucunement tenue de mettre à jour ou de réviser l’information prospective à quelque moment que ce soit, à moins que la loi ne l’exige.

 

Conférence téléphonique à
l’intention des analystes :

10 mai 2019 à 8 h 00 (heure normale de l’Est)




Les investisseurs et les représentants des médias sont invités
à assister à la conférence à titre d’auditeurs seulement.




Afin d’assister à la conférence, veuillez composer le numéro
de téléphone ci-dessous et entrer le code d’accès indiqué
cinq minutes avant l’heure de début de la conférence :




Canada et États-Unis : 1-800-624-1547




Code d’accès : 21923167




Un enregistrement de la conférence pourra par la suite être
écouté jusqu’au 17 mai 2019, en composant le numéro de
téléphone et le code d’accès suivants :




Canada et États-Unis (anglais) : 1-800-633-8625




Canada et États-Unis (français) : 1-900-977-6910




Code d’accès : 21923167

 

Les états financiers consolidés résumés intermédiaires non audités au 31 mars 2019 et le rapport de gestion connexe sont disponibles à l’adresse www.sedar.com.

 

__________________________________________

1) Les termes BAIIA ajusté, marge du BAIIA ajusté, BAIIA ajusté – Avant IFRS 16 et marge du BAIIA ajusté – Avant IFRS 16 n’ont pas de définition normalisée prescrite par les Normes internationales d’information financière (les « IFRS ») et, par conséquent, elle pourrait ne pas être comparable aux mesures similaires présentées par d’autres sociétés. Le BAIIA ajusté se définit comme étant le bénéfice d’exploitation avant amortissement des immobilisations corporelles et incorporelles, la dépréciation du goodwill, les coûts de transaction, de réorganisation et autres, la charge pour le régime de droits à la plus-value du capital et la dépense pour les paiements à base d’actions. La marge du BAIIA ajusté est calculée en divisant le BAIIA ajusté par les produits. Le BAIIA ajusté – Avant IFRS 16 se définit comme étant BAIIA ajusté sans application de IFRS 16, afin de la rendre comparable aux résultats de l’exercice précédent. La marge du BAIIA ajusté – Avant IFRS 16 est calculée en divisant le BAIIA ajusté – Avant IFRS 16 par les revenus.  Pour plus de précisions, se reporter à la rubrique « Résultats d’exploitation et résultats financiers » du rapport de gestion.

 

SOURCE GDI Services aux immeubles inc.

Subscribe

Signup Form

Hidden